macOS : Créer un partage accessible depuis iOS

Créer votre propre iCloud grâce à Apple !

Voici une petite découverte qui tendrait à faire penser qu’Apple nous proposera un jour de créer notre propre Cloud ou nuage. Ce n’est qu’un début mais l’ébauche d’une solution est là, il ne reste plus qu’à l’étendre.

De quoi s’agit il ? iOs a toujours été limité quand on parle de partage de documents, il faut s’en remettre à DropBox ou iCloud, vous installez des utilitaires pour accéder à des partages WebDav ou sur Mac et Windows. En dehors d’iCloud ces solutions sont compliquées à utiliser !

Apple propose enfin la capacité pour toute application iOS d’enregistrer ou de récupérer un fichier placé sur un partage de fichiers. Il y a encore une limitation, ce point de partage doit être créé sur un serveur Mac OS X.

La fonctionnalité proposée par Apple et qui est une nouveauté se trouve dans la version 5 de Mac OS X server. Cette version apporte de nombreuses nouvelles fonctionnalités et l’une qui intéressera les utilisateurs d’IOS.

Vous obtiendrez Mac OS X Server sur le Mac App Store pour 19 euros.

Une fois installé ouvrez Mac OS X Server. Cliquez sur la sélection « Partage de fichiers «, veillez à ce que la section : « Créer des dossiers personnels lorsque les utilisateurs se connectent sous iOS » soit cochée. Les utilisateurs configurés dans Mac OS X, pourront accéder à leur dossier personnel sur ce serveur.

image-01.png(la section Partage de fichiers et la case relative à iOS)

Une seconde option doit être activée. Sélectionner le dossier qui est partagé (celui que vous souhaitez accessible par tous).  Veillez à ce que l’accès « iOS » est coché.

image-02.png(l’activation du partage pour iOS sur le dossier partagé)

C’est tout. Vous venez de configurer le partage de fichiers pour iOS. Cela signifie qu’un iPhone ou un iPad peuvent échanger des fichiers entre autres utilisateurs de Mac et iOS. Si la configuration sur serveur est simple il reste à Apple un peu de travail côté iOS.

Sur iOS, vous commencerez par créer un emplacement. C’est la terminologie employée par Apple pour définir un dossier de partage où l’utilisateur peut placer ces fichiers.

Ouvrez les Réglages d’iOS. Touchez la section « Mails, Contacts, Calendriers » (oui je vous l’accorde, définir un emplacement dans cet endroit est un peu étrange.

image-03.jpg

(la fenêtre d’ajout de compte sur iOS)

Dans la section Comptes, touchez : « Ajouter un compte ». Là appuyez sur : Autres (en bas de la liste).

Dans la nouvelle fenêtre et dans la section serveur, appuyez sur : Ajouter un compte Mac OS X Server. iOS tentera de découvrir le ou les serveurs sur votre réseau, dans le cas contraire indiquer son adresse IP.

image-04.jpg

(sélectionnez Autre type de compte)

Il faut ensuite fournir le compte sur le serveur, le mot de passe et un nom pour cet emplacement.

image-05.jpg

(la fenêtre de saisie du compte pour accéder au serveur Mac OS X)

Voilà qui termine la configuration de l’emplacement.

Dans la pratique, les développeurs doivent implémenter dans leur application la notion d’emplacement, de plus en plus le font. Apple montre l’exemple et avec Pages par exemple, vous allez pouvoir enregistrer vos documents, non pas sur iCloud mais sur votre serveur ou partage.

Ouvrez l’application Pages sur iOS. Sur la page d’accueil se trouve un symbole plus en haut à gauche. Là sont listés les emplacements configurés : iCloudDrive, OneDrive mais aussi : OS X Server.

image-06.jpg(le menu emplacement qui fait apparaître le serveur Mac OS X)

Sélectionnez-le et vous aurez accès aux partages définis sur le serveur Mac OS X.  Dans notre cas le dossier personnel de l’utilisateur et le dossier partagé sont bien là et accessible par pages.

image-06.jpg

Image-07.png (l’accès aux partage dans l’interface de Pages)

Vous voilà en mesure d’accéder à des fichiers sur votre serveur comme de les sauvegarder sur un partage de fichiers. N’oubliez pas que votre Mac peut lui aussi d’accéder à ce partage. Si Apple voulait ajouter les emplacements dans l’application iCloud sur iOS cela permettrait de déplacer facilement les fichiers entre les deux types de stockage de fichiers.

En conclusion, il était temps qu’Apple propose une solution de partage pour iOS. Elle est la bienvenue et c’est un bon moyen de faire des économies et ne pas de penser plus en stockage iCloud. Je vous l’accord il faut quand même construire un serveur Mac OS X.

Henri Dominique Rapin

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements

macOS et iOS : Comment désactiver la proposition de contact trouvée dans Mail ?

Le client de messagerie d’Apple est sur un point intéressant. Il analyse les messages reçus et lorsqu’il trouve un correspondant à une fiche dans l’application Contacts, il suggère de compléter la fiche de la personne ou de l’entreprise.

Malheureusement, Mail se trompe souvent ! Et il paraît plus pratique pour certains utilisateurs de désactiver cette fonction.

Pour cela, sur Mac :

1 – Vous devez quitter Mail.
2 – Lancer l’application Contacts
3 – Ouvrir les préférences.
4 – Dans l’onglet général, décochez la case : Afficher les contacts trouvés dans Mail

Image 01

(les préférences dans Contacts)

Et voilà rien de plus compliqué.

Sur iOS :

Cette fonction peut être désactivée. Mais elle impacte plus profondément le fonctionnement d’iOS.

Vous ne verrez plus le nom « commun » de la personne dans les appels ni dans Messages. Donc, Attention !

1 – Ouvrez les réglages
2 – Touchez « Mail, Contacts, Calendrier »
3 – Descendez en bas de la liste des réglages et désélectionnez :  » Contacts Trouvés dans Mail « .

Image 02

(le réglage sur iSO)

Dom


Applwe reasonably small Recevez toutes les semaines le résumé des publications : Abonnez-vous à la Newsletter !

macOS : Ajouter les commandes pour les développeurs ?

Ajouter les commandes pour les développeurs ?

Lorsque vous utilisez des gestionnaires de Paquets comme BREW et BREW CASK, ces outils reposent sur des outils en ligne de commandes livrées par Apple. Ils seront installés si l’outil de développement d’Apple : XCODE est installé sur votre machine.

Voir ces posts :

Si par contre, vous n‘avez pas besoin d’XCODE ou si vous rencontrez des problèmes avec BREW, placez dans le terminal cette commande :

 $ xcode-select –install
 

Images 01

(la commande et la fenêtre de téléchargement des commandes)

Mac OSX téléchargera les outils et les installera directement dans votre système, effectuer cette opération permet souvent de résoudre des problèmes avec BREW.

Dom


Applwe reasonably small Recevez toutes les semaines le résumé des publications : Abonnez-vous à la Newsletter !

macOS : Comment corriger l’utilisation excessive de RAM après la migration El Capitan ?

Il n’est pas rare de constater après la migration vers El Capitan une consommation excessive de la mémoire, en particulier pour des Mac équipés de 8 ou 16 Go. Il existe plusieurs raisons, l’une d’entres elles est liée aux journaux créés par Mail. Il semble que Mail se prenne les pieds dans les LOGs. La correction est simple, il faut supprimer les fichiers de LOG.

Vous pouvez le faire en utilisant Onyx, mais aussi plus simplement dans le Finder. Dans le menu ALLER du Finder, faites apparaître le dossier Bibliothèque en pressant la touche Option, puis naviguez dans les dossiers pour atteindre le dossier :

Bibliothèque > Containers > com.apple.mail > Data > LIBRARY>Logs > Mail

[Chemin corrigé, Merci Philippe]

Image 01

( la fenêtre du Finder et le dossier de Logs de Mail)

Là supprimez tous les fichiers qui sont terminés par « .log ».

Cela devrait résoudre le problème.

Dom

Applwe reasonably small Recevez toutes les semaines le résumé des publications : Abonnez-vous à la Newsletter !

macOS : Comment obtenir l’espace disque utilisé par un utilisateur sur Mac OS X ?

TERMINAL 128X128

Les utilisateurs dans Mac OS X ont tous un dossier personnel (petite maison blanche que l’on trouve dans le dossier « Utilisateurs » ou « Users » en Anglais), celui-ci doit contenir tous les fichiers de l’utilisateur. Les réglages de sécurité de Mac OS X empêchent l’accès aux fichiers présents dans le dossier d’un autre compte.

Vous pouvez légitimement vous demander quel espace est occupé par un utilisateur. Pour se faire le plus simple est d’utiliser l’interface graphique du Finder, sélectionnez le dossier personnel de l’utilisateur puis pressez les touches « cmd » et « i » ou dans le menu « Fichier » puis sélectionnez « Lire les informations ».

Image 01

(La fenêtre « Obtenir des informations »)

Il existe un autre moyen qui cette fois permet d’obtenir l’information pour tous les comptes ayant un dossier dans le répertoire « Users » (« Utilisateurs » en Français). Vous devrez saisir cette ligne de commande dans le Terminal :

$ sudo -s du -smh /Users/*

La ligne s’explique ainsi :

  • La première commande « sudo -s est nécessaire pour obtenir une exécution en tant qu’administrateur te l’accès à tous les dossiers. •
  • La commande « du » (pour « Disk Usage ») permet d’obtenir la taille des fichiers situés dans le dossier « /Users ».

L’Astérix après signifie « tous les dossiers ». Le résultat devrait ressembler à cette fenêtre si votre Mac contient plusieurs comptes.

Image 02

(le fenêtre du Terminal avec les résultats)

Cette commande peut être utilisée à distance pour obtenir par SSH (tunnel sécurisé) l’espace occupé en local par les utilisateurs.

→ [EN] Découvrir la commande « du »

Henri Dominique Rapin


Applwe reasonably small Recevez toutes les semaines le résumé des publications : Abonnez-vous à la Newsletter !

AppleScript :: Comment Identifier les panneaux de préférences ?

SEScriptEditorX

Comment Identifier les panneaux de préférences ?

« Préférences systèmes » est une application comme les autres, elle a la particularité d’être scriptable. Elle opère comme un réceptacle à « panneaux de préférences ». Apple modifie l’organisation à chaque sortie de nouvelle version du félin. Il faut donc revoir le nom et le contenu des panneaux de préférences. La première étape consiste à identifier les panneaux.

 Il existe deux approches afin d’identifier les panneaux de préférences disponibles dans Mac OS X. La première consiste à récupérer les noms des panneaux :

tell application "System Preferences"
name of every pane
end tell

Vous récupérerez la liste des panneaux  localisés comme ceci (Mountain Lion):

{« Accessibilité », « Bluetooth », « Bureau et  éco. d’écran », « CD et DVD », « Clavier », « Contrôle parental », « Date et heure », « Démarrage », « Dictée et Parole », « Dock », « Économiseur d’énergie », « Général », « Hazel », « iCloud », « Imprimantes et scanners », « Langue et texte », « Mail, Contacts et Calendrier », « Mise à jour de logiciels », « Mission Control », « Moniteurs », « Notifications », « Partage », « Réseau », « Sécurité et confidentialité », « Son », « Souris », « Spotlight », « Time Machine », « Trackpad », « Utilisateurs et groupes »}

 Remarquez qu’un panneau s’est glissé dans cette liste « Hazel », il s’agit d’un utilitaire très pratique et non livré par Apple.

L’utilisation des noms des panneaux n’est pas forcement une bonne approche en particulier si vous développez des scripts à destination d’utilisateurs non francophones. Il est conseillé d’employer l’ID du panneau de préférences, il s’agit du nom du panneau dans le système :

 Voici le script :

tell application "System Preferences"       id <strong>of</strong> <strong>every</strong> <em>pane</em> <strong>end</strong> <strong>tell</strong>

Le résultat sera le suivant (toujours sur Mountain Lion) :

{« com.apple.preference.universalaccess », « com.apple.preferences.Bluetooth », « com.apple.preference.desktopscreeneffect », « com.apple.preference.digihub.discs », « com.apple.preference.keyboard », « com.apple.preferences.parentalcontrols », « com.apple.preference.datetime », « com.apple.preference.startupdisk », « com.apple.preference.speech », « com.apple.preference.dock », « com.apple.preference.energysaver », « com.apple.preference.general », « com.noodlesoft.Hazel », « com.apple.preferences.icloud », « com.apple.preference.printfax », « com.apple.Localization », « com.apple.preferences.internetaccounts », « com.apple.preferences.softwareupdate », « com.apple.preference.expose », « com.apple.preference.displays », « com.apple.preference.notifications », « com.apple.preferences.sharing », « com.apple.preference.network », « com.apple.preference.security », « com.apple.preference.sound », « com.apple.preference.mouse », « com.apple.preference.spotlight », « com.apple.prefs.backup », « com.apple.preference.trackpad », « com.apple.preferences.users »}

 Là encore panneau d’Hazel est présent avec la notation « java », qui commence par le domaine, le nom de la société et le nom du panneau.

 (fin de la partie 1)

Henri Dominique Rapin

AppleScript :: Comment automatiser le lancement des favoris sous Chrome ?

SEScriptEditorX

Comment automatiser le lancement des favoris sous Chrome ?

Si Google Chrome est devenu votre browser favori, il y a une fonctionnalité qui doit vous manquer par rapport à Safari. Il s’agit de pouvoir lancer un raccourci depuis le clavier en pressant la combinaison de touches « cmd » et le numéro du raccourci : cmd + 1 ce qui avec notre clavier AZERTY donne : cmd + Maj + 1 et ainsi de suite pour les autres raccourcis.

 Vous pouvez reproduire une fonctionnalité relativement proche avec l’aide d’AppleScript, il faut toutefois reproduire ce script autant de fois que vous voulez automatiser de lancement de raccourcis.

tell application "System Events"
      tell process "Google Chrome"
              click menu item "newsmap" of menu "Favoris" of menu bar 1
  end tell
end tell

Image 01

(le script dans l’éditeur du script)

 Dans ma liste de favoris, j’ai un site qui s’appelle « newsmap », il se trouve dans le menu favori (ce menu est lui présent dans la barre des menus 1).

 

Image 02

 (le favoris dans le menu de Chrome)

 

Si vous exécutez ce script en remplaçant « newsmap » par le nom d’un de vos favoris en lançant le script, le favori sera ouvert.

Enregistrez le script sous forme d’application ou comme un service  avec Automator et vous pourrez lui attribuer une combinaison de touches.

Henri Dominique Rapin