macOS : Comment vérifier les fichiers exclus de Time Machine ?

Backup

Vous avez un doute sur la prise en charge d’un nouveau dossier ou vous souhaitez simplement vérifier les fichiers exclus de Time Machine ?

Ouvrez le Terminal et saisissez cette ligne :

 $ tmutil isexcluded (et le nom du fichier) 

Le plus simple est de glisser/déposer le fichier sur le Terminal.

Le résultat est le suivant :

tmutil_isexcluded

[included] signifiant que le fichier est bien sauvegardé.

Pour découvrir les autres options de la commande tmutil (Time Machine) :

https://developer.apple.com/library/mac/documentation/Darwin/Reference/ManPages/man8/tmutil.8.html

Henri Dominique Rapin


Applwe reasonably small Recevez toutes les semaines le résumé des publications : Abonnez-vous à la Newsletter !
Advertisements

macOS : La sauvegarde des Contacts avec Time Machine, ne faites pas confiance à Apple !

Parfois Apple déçoit, parce que nos attentes sont trop grandes ? Ou est ce que Cupertino nous a habitué à des produits de qualité ? Peu importe il a des choses incompréhensibles.

Suite à un micmac avec un nouvel ordinateur sous OS X, j’ai voulu restaurer mes contacts depuis Time Machine. 

Faites le test, lancez l’application Contacts, puis vous entrez dans Time Machine. Cela se fait depuis l’icône de Time machine dans la barre des menus. 

Dans certaines conditions, il n’y a aucune sauvegarde de Time machine des contacts ! Et vous devrez vous débrouiller par vous même.

Image 01

(l’écran de Time Machine pour les sauvegardes de Contacts)

Alors que faire ? Pas grand chose, la seule solution pour compenser l’inutilité de Time Machine, faire une sauvegarde des contacts régulièrement. Il existe quelque utilitaires d’exportations et de sauvegardes des contacts, sachez qu’Apple a modifié les apis destinées aux programmeurs pour l’accès aux donnés des contacts, faites attention à l’ancienneté de ces programmes avant de les utiliser, prenez des précautions.

La solution la plus évidente sera d’exporter les contacts depuis l’application Contacts. Le menu Fichier de cette application propose une commande Export. Celle-ci offre deux options : exportation vCard ou Archive Contacts.

Image 02

(le menu export de Contacts)

Commençons par la plus mauvaise, l’exportation au format « archive ». Tous les contacts, seront placés dans un « paquet », qui portera l’extension : « .abbu ».  Cette archive une fois importée dans l’application contacts remplacera TOUS les Contacts sans donner la possibilité de fusionner des contacts, ce sera un simple effacer/remplacer de la totalité. Vous perdrez les informations ajoutées depuis la dernière sauvegarde.

La seconde solution est légèrement plus souple. L’exportation au format vCard nécessite de sélectionner les contacts à exporter, n’en oubliez pas ! Lorsque vous les importerez, les contacts, existants ne seront pas écrasés mais fusionnés avec les nouveaux qui seraient identiques. Vous ne perdez pas les mises à jours depuis la sauvegarde.

Passons à la super mauvaise nouvelle, si vous êtes un temps soit peu organisé, vous utilisez des groupes ! Le format vCard ne connaît pas ce concept, les groupes seront perdus si vous optez pour ce type de sauvegarde au format vCard de vos contacts ! Le seul moyen sera d’utiliser la sauvegarde au format d’archive mais qui écrase tout ! Quel dilemme.

Avant de vous emballer, faites le test suivant, exporter vos contacts sous format Archive (.abbu), placez ce fichier dans le dossier « /Utilisateurs/Partagé «. Puis créez un second compte sur votre Mac, (Préférences système > Utilisateurs et Groupes) un compte standard suffira.

Ouvrez une session avec ce compte et importez cette archive depuis l’emplacement partagé « /Utilisateurs/Partagé «. Si vous avez des contacts ! Bravo vous avez gagné, mais comme beaucoup, depuis la version 10.11 … C’est la cata, l’export ne fonctionne plus, les archives produites sont vides !

Bilan, soyez prudent, exportez vos contacts dans les deux formats : archives et vCard. En particulier, à l’approche des mises à jour d’OS X. Si vos contacts sont synchronisés avec un appareil iOS, il existe quelques application d’export qui sont plus fiables que celles sur Mac.

Henri Dominique Rapin


Applwe reasonably small Recevez toutes les semaines le résumé des publications : Abonnez-vous à la Newsletter !

Comment comparer les écarts entre deux sauvegardes de Time Machine ?

Backup

Si vous lisez régulièrement les billets de ce blog, vous avez remarqué le nombre d’astuces basées sur la commande « tmutil ». Il faut reconnaitre qu’avec cette commande vous pilotez Time Machine depuis le bout des doigts.

Commençons par la commande la plus basique :

$ tmutil compare

Une fois lancée dans le Terminal, elle vous indique la différence entre les fichiers de votre Mac et ceux placés dans la dernière sauvegarde « Time Machine ».

Image 01(la commande « tmutil compare » exécutée dans le Terminal)

La liste peut être très longue, cela dépendra de la période depuis la dernière sauvegarde et du volume de fichiers modifiés.

Notez les signes « + », « – » ou « ! » devant certains chemins de fichiers. Ils indiquent par le « + » que le fichier est nouveau et par le « – » qu’il a été supprimé sur le Mac ». Et le point d’exclamation « révèle » que le fichier a été modifié depuis la dernière sauvegarde.

Un résumé apparait en fin de liste, il présente la taille globale de modifications. Comment comparer l’état actuel de votre disque dur avec une ancienne sauvegarde (pas la dernière) ? La commande ne change pas, il faut simplement ajouter le chemin vers le dossier de la sauvegarde.

$ tmutil compare /Volumes/Time\ Machine\ \(WD\)/Backups.backupdb/iMac/2013-12-01-002512

Idéalement vous devez indiquer le chemin complet de la sauvegarde, cela s’avère un peu périlleux. Le plus simple est d’explorer le dossier de Time Machine, sélectionner la sauvegarde que vous souhaitez comparer et de déplacer le fichier vers la fenêtre du terminal, cela aura pour effet d’ajouter le chemin de la sauvegarde.

Au préalable vous aurez saisi la commande « tmutil compare ».

Image 02(la comparaison avec une vieille sauvegarde)

Si vous souhaitez prendre le temps d’étudier le résultat de cette comparaison, envoyez le résultat de la commande vers un fichier texte comme ceci :

$ tmutil compare > mon_texte.txt

Henri Dominique Rapin


Applwe reasonably small Recevez toutes les semaines le résumé des publications : Abonnez-vous à la Newsletter !

Comment activer Time Machine Local sur Macbook ou iMac ?

Backup

La version de Time machine livrée avec Mountain Lion, permet d’utiliser une sauvegarde Time machine en local, c’est à dire placée sur le disque principal du Mac. Par défaut cette fonctionnalité est désactivée sur les Mac de bureau. 

Elle est destinée aux utilisateurs de MacBook, en permettant de faire une sauvegarde intermédiaire sur le disque principal, le temps pour le  MacBook de retrouver une Time Capsule ou un disque dur Externe. 

Lorsque le volume de Time Machine est trouvé,  la sauvegarde intermédiaire est copiée sur le disque dur de Time Machine.

Il est possible d’activer cette fonction sur un Mac de bureau (iMac ou Mac mini) par une simple commande :

$ sudo tmutil enablelocal

Ensuite vous pouvez déclencher une sauvegarde, il est préférable d’utiliser le menu ‘Time Machine » placé dans la barre des menus ou de lancer cette commande :

$  tmutil snapshot

Cela peut s’avérer utile si vous déplacez le disque dur externe de Time machine  pour le placer sur un autre Mac ou si votre Time Capsule n’est plus joignable.

Comment désactiver Time Machine Locale ?

L’opération est tout aussi simple, placez dans le Terminal cette commande :

$ sudo tmutil disablelocal

La sauvegarde locale sera désactivée et les fichiers locaux supprimés.

Comment Savoir quel espace disque est utilisé par Time Machine Local ?

L’espace disque sur un portable est parfois un élément important compte tenu de la taille souvent réduite des disque durs. Il est important du surveiller l’espace libre disponible.
Apple ne propose pas directement d’indicateur pour l’espace occupé par Time Machine, il en est un qui pourtant est caché : Il est présent dans l’application « A propos de ce Mac ».

Lancez depuis le Menu pomme « A propos de ce Mac », puis cliquez sur le bouton « Plus d’infos … », là sélectionnez l’onglet stockage :

Image 01
(A propos de ce Mac, avant et après l’activation de Time Machine local)

Le contenu du disque dur est présenté par couleur, il y en a une avec un drôle de nom « Copies », il s’agit de l’espace utilisé par Time Machine mais aussi par les fichiers permettant de revenir dans les différentes versions de vos documents.

Lorsque vous activerez Time Machine en local, vous constaterez que cet espace augmente, il s’agit là des fichiers générés par les sauvegardes intermédiaires de Time Machine.

 

Henri Dominique Rapin 


Applwe reasonably small Recevez toutes les semaines le résumé des publications : Abonnez-vous à la Newsletter !

Cinq commandes qu’il faut connaître sur Time machine pour le piloter depuis le Terminal !

Backup

Voua avez rêvé de piloter Time Machine depuis la ligne de commande ou lancer des commandes depuis Automator pour contrôler vos sauvegardes, voici les commandes qu’il faut absolument connaitre :

1-  Cette commande active ou désactive Time Machine local, sur votre disque dur interne :

Pour le désactiver :$ sudo tmutil disablelocal 
Pour l’activer :$ sudo tmutil enablelocal

2 – Comment démarrer ou arrêter une sauvegarde en ligne de commande ?

Démarrer la sauvegarde Time Machine :$ tmutil startbackup 
Arrêter une sauvegarde Time Machine :$ tmutil stopbackup

Idéal pour être placé dans un flux Automator et créer une application ou une tâche automatisée.

3 – Ajoute ou retire de la liste des exclusions de Time Machine un dossier :

$ sudo tmutil addexclusion ‘’/Users/Dom/Mon_Dossier ‘’

Opération inverse, retire de la liste des exclusions :

$ sudo tmutil removeexclusion '‘’/Users/Dom/Mon_Dossier ‘’

4 – Comment obtenir le chemin vers la dernière sauvegarde ?

  $ sudo tmutil latestbackup

Image 01 (le résultat de la commande)

5 – Evalue les différences le contenu de votre disque dur et la sauvegarde Time Machine :

$ tmutil calculatedrift ‘’/Volumes/Timee Machine/Backups.backupdb/Macbook’’

Donnez le chemin vers la sauvegarde de votre ordinateur, normalement le disque dur est externe.

 

Image 02(la liste des sauvegardes et de modifications enregistrées)

Sera listé le volume des élémenst ajoutés (Added), enlevés (Removed) et modifiés (Changed). Cela peut être utile.

Henri Dominique Rapin 


Applwe reasonably small Recevez toutes les semaines le résumé des publications : Abonnez-vous à la Newsletter !

macOS : Comment supprimer une sauvegarde Time Machine ?

Backup

Vous avez peut être un dossier que vous ne souhaitez pas garder et qui ne doit pas non plus se trouver dans Time Machine. Il existe une solution simple pour supprimer ce dossier afin qu’il n’en reste aucune trace :

Lancez Time Machine puis sélectionnez le dossier et dans le menu contextuel choisissez «  Supprimer toutes les sauvegardes de xxx », puis après avoir validé le message de confirmation, toutes les sauvageries de ce dossier ou fichier seront supprimées.

Image 01

(TimeMachine et le menu contextuel affichant les options sur un dossier)

Si vous avez deux disques de sauvegarde TimeMachine, vous pouvez effectuer la même opération mais cette fois en passant par le menu « TimeMachine «  qui se trouve dans la barre des menus, il faut presser sur la touche « alt » pour voir le menu changer, cette fois sélectionnez « Parcourir d’autre » .

Pour rappel, depuis Mac OS X Lion, vous pouvez chiffrer les sauvegardes TimeMachine, ce qui a l’avantage de les rendre inutilisables pour qui les récupèrerait.

Image 02

Cela ne coûte rien de le faire et cela protègera vos données en cas de vol.

Henri Dominique Rapin


Applwe reasonably small Recevez toutes les semaines le résumé des publications : Abonnez-vous à la Newsletter !

The Time Machine Buddy

TimeMachine

Time Machine est un outil remarquable, c’est la sauvegarde qui est indispensable à tous les utilisateurs de Mac. Pourtant c’est un outil comme un autre et parfois il y a des soucis dans les sauvegardes ou restaurations (je vous rassure, ils sont peu nombreux).

Comme toute bonne application, Time Machine indique les erreurs dans un journal d’évènements un «fichier « log » en Anglais. L’accès à ce fichier est compliqué, c’est pourquoi un développeur a eu l’idée de créer un Widgets affichant ces problèmes. Il est gratuit, vous le trouverez à cette adresse :

http://www.bluedog.com.au/default/Time_Machine_Buddy.html

Téléchargez le et double cliquez sur son icône.

Attention : Si vos réglages de sécurité sont paramétrer sur « Mac APP Store et développeurs identifiés » alors… pas de chance vous devrez les changer car les Widgets (technologie tombée en désuétude) ne sont que très peu de Widget signés par les développeurs. Changez les paramètres de configuration de votre sécurité sur le panneau de préférence « Sécurité et confidentialité » à « N’ importe où ». (Effectuez l’opération inverse après l’installation.

Une fois installé le Widget ne fonctionnera pas si vous êtes sous « Mavericks », vous devrez redémarrer le Mac mais après tout fonctionne correctement.

Image 01

(premier lancement de Time Buddy pour son installation)

Il affiche les logs de Time Machine, vous pourrez en naviguant depuis l’interface du Widget explorer et identifier les problèmes de vos sauvegardes.

Image 02

(les logs d’erreur de Time Machine dans Time Buddy) D

Henri Dominique Rapin