Comment fermer les fenêtres à la fermeture des applications ?

PREFAPP 128X128

Cette option s’applique uniquement aux applications récentes, Microsoft Word n’en fait pas parti. Lorsqu’une application est fermée, les documents ouverts enregistrent les modifications automatiquement sans demander à l’utilisateur s’il veut conserver les modifications. Ce n’est pas un problème car pour ces applications, il est possible de remonter dans le temps et ainsi annuler une modification. C’est là le mode de fonctionnement de Mac OS X, cela surprend lorsque l’on vient d’autres mondes, mais c’est plutôt pratique.

Ouvrez le panneau de préférences Général :

 

Pref 03

 

En cochant la case : Demander à conserver les modifications à la fermeture des documents, un fenêtre apparaitra pour vous demander si vous souhaitez conserver les changements effectués depuis la dernière sauvegarde du fichier.

Pref 04

 

Henri Dominique Rapin

 

PREFAPP 128X128

macOS : Comment trouver un fichier .plist ?

Les fichiers « .plist » (pour « Parameters List») sont des fichiers qui contiennent les préférences d’une application, c’est souvent le bon endroit pour dénicher des astuces ou options cachées d’une application.

Image 01(un fichier « .plist » avec un exemple de contenu)

Trouver le fichier des préférences. « .plist » d’une application n’est pas toujours facile. Il arrive souvent que le nom du fichier. plist soit différent de celui de l’application. Mais il y a un moyen facile de faire pour trouver ces fichiers.

Commencez par ouvrir l’application, dès que l’application est lancée, le fichier .plist est modifié. Il suffit simplement de déplacer la fenêtre de l’application pour que celle-ci enregistre les nouvelles coordonnées dans le fichier de préférences. Ainsi à la prochaine ouverture celle-ci retrouvera sa place au même endroit.

Ensuite, ouvrez le dossier « Bibliothèque » qui se trouve dans votre dossier personnel (la petite maison blanche). A noter que depuis Mac OS X Lion, ce dossier n’est plus visible.

Pour contourner cette limitation, maintenez enfoncée la touche « alt » puis sélectionnez le menu « Aller  » dans le Finder et vous trouverez dans la liste le dossier « Bibliothèque ». Ouvrez ensuite le dossier « Preferences ».

Placez la fenêtre en mode « liste », puis cliquez sur le haut de la colonne « Date de modification » afin de les classer du plus récent au plus ancien. Le premier de la liste devrait être l’application que vous venez d’ouvrir.

Image 02

(contenu du dossier « Preferences » en mode liste)

Si vous souhaitez chercher directement sans passer par ce dossier, le moyen est d’utiliser le terminal et la commande find comme ceci :

$ find /Users/Dom/ -name com.apple.Safari*

Sachant que les fichiers « .plist » portent le nom de l’application avec la convention de nommage java, cette commande retournera tous les fichiers de préférences de Safari. Pour la plupart ils seront dans le dossier « Library » qui en Français est « Bibliothèque ».

Cela devrait vous amener à trouver des fichiers « .plist » placés dans le dossier « Containers ». Ce dossier s’adresse aux applications qui sont « sandboxisées », c’est-à-dire qu’elles proviennent du Mac App Store. Apple requière que les applications du store soient isolées des autres éléments du Mac, le seul endroit où elles ont accès est ce dossier. Ce dossier grossit de jour en jours, le nombre d’applications « Sandboxisées » grandit.

Image 03

(le dossier « Containers »)

Henri Dominique Rapin

Comment utiliser les services de DNS public de Google sur Mac ?

Network Utility

Le géant du moteur de recherche met à disposition ses serveurs DNS (Domaine Name System) gratuitement( https://developers.google.com/speed/public-dns/ ). En général ce service est géré par les fournisseurs d’accès à internet et parfois des sociétés spécialisées.

Google considère que ce service n’est pas performant et a donc créé un «DNS» «plus rapide, plus sur et plus fiable». A cela Google promet que ses serveurs DNS assureront une meilleur protection contre les attaques de type Spoofing (usurpation d’adresses IP), ils assurent aussi que son service « donne à l’utilisateur la réponse exacte à la requête formulée par son ordinateur sans que soit pratiqué le moindre blocage, filtrage ou redirection qui pourrait compromettre son expérience de navigation ».

Votre fournisseur d’accès à internet (FAI) n’est pas engagé dans la fourniture d’un serveur performant ni ne garantit qu’il est bien configuré, d’où l’émergence de serveur DNS autre que ceux des FAI. Un mauvais paramétrage du serveur DNS et le site auquel vous souhaitez accéder devient inaccessible, de même un serveur DNS lent et ce sont quelques secondes en plus qui seront nécessaires pour atteindre un serveur web sur Internet.

A l’heure du haut débit ces «latences» rendent la navigation sur internet inacceptable. Que faut il pour changer de serveur DNS ? Seulement les adresses des nouveaux serveurs, ces adresses IP sont indispensables. Google fait dans la simplification, les adresses sont les suivantes : 8.8.8.8 et 8.8.4.4 la seconde étant un serveur de secours. Ces adresses IP sont facilement mémorisables, voir même trop.

En réalité Google n’a pas utilisé les véritables adresses de ses serveur DNS, il a simplement acheté ces adresses et lorsque qu’une requête est envoyée vers 8.8.8.8 et 8.8.4.4, Google s’assure qu’elle ira vers un des serveurs le plus proche… de votre ordinateur. Du coup suivant l’endroit dans le monde où vous êtes vous obtiendrez des performances différentes.

Pas besoin d’un compte sur Google, le service est gratuit et ne nécessite pas d’authentification. Est ce pour autant que Google ne sait pas qui utilise ses serveurs DNS ? si vous avez un compte chez Google, vous devez savoir que tout votre historique de recherches est enregistré, il n’y a qu’un pas pour Google pour concilier les informations entre votre recherche et votre navigation grâce au serveur DNS.

Il est évident qu’à chaque fois que vous inscrivez une URL dans votre browser comme Safari ou Firefox, votre ordinateur interroge le serveur DNS afin de connaitre l’adresse IP du serveur hébergeant le site internet indiqué dans l’URL. Il n’y a donc pas de secret sur votre navigation sur Internet pour qui gère le serveur de DNS.

Par défaut votre fournisseur vous a donné deux adresses IP de serveurs DNS, dans certain cas, il vous sera demandé d’utiliser l’adresse de la «box», c’est plus simple. Les requêtes DNS reçues par la «Box» sont envoyées vers les serveurs DNS du fournisseur d’accès.

Ces réglages sont disponibles dans le panneau de préférences «Réseau» :

Image 01

Sélectionnez la principale connexion à internet. Puis cliquez sur le bouton «Avancé».

Image 02

Sept onglets sont présents dans la fenêtre. Celui qui nous intéresse porte le nom de «DNS». Dans la section de gauche, sont listés les serveurs (ou le serveur dans cet exemple).

Image 03

Pour la supprimer cliquez sur l’une ou l’autre des adresses IP, puis sur le signe « – «. Le processus pour ajouter des adresses IP, vous l’aurez compris, impose de cliquer sur le « + ». Vous pouvez donc remplacer vos anciens serveurs DNS par les nouveaux.

Comme ceci :

Image 04

Une fois la modification effectuée, enregistrez les modifications en cliquant sur «Ok» et sur la fenêtre du panneau de configuration «Réseau» en cliquant sur le bouton «Appliquer».

Image 05

La première opération à effectuer est de tester le bon fonctionnement des serveurs DNS mis à disposition par Google.

Ouvrez Safari et saisissez une URL par exemple : «http://www.google.com «. Si la page du site» s’affiche, vos paramètres sont bons, dans le cas contraire, reprenez la procédure pas à pas.

Quelques conseils, vous n’êtes pas obligé de supprimer les serveurs DNS fournis par votre FAI, laissez les dans la liste mais ajoutez en entête de liste les serveurs de Google.

Autre point, vous l’aurez compris , il y a un serveur primaire et un secondaire. Vous pouvez par exemple placer en premier le serveur DNS de Google et en secondaire le serveur de votre FAI, pourquoi ? Le second serveur de la liste répondra aux requêtes de votre ordinateur si le premier est indisponible, en mélangeant les deux sources DNS vous répartissez le risque.

Image 07

Henri Dominique Rapin


Recevez toutes les semaines le résumé des publications ! inscrivez-vous en cliquant sur ce lien : Newsletter Les miscellanées Numériques