macOS : Afficher l’état de la batterie dans la barre des menus

 Par défaut l’indicateur de niveau de batterie apparaît dans la barre des menus dès lors que macOS est installé sur un MacBook. Il arrive parfois qu’il disparaisse de la barre des menus, laissant l’utilisateur sans indicateur du niveau de charge de la batterie.

image-01.png (l’icône du niveau de charge de la batterie dans la barre des menus)

L’activation de cette icône s’obtient en cochant la case : Afficher l’état de la batterie dans la barre des menus dans le panneau de préférences : Economiseur d’énergie.

image-02.png (Le panneau de préférences : Economiseur d’énergie et l’option activée)

Lorsqu’il est présent dans la barre des menus, l’information affichée pourra être complétée par le pourcentage. Elle est plus précise que l’icône de la batterie. Sélectionnez dans le menu : Afficher le pourcentage.

Henri Dominique Rapin

 

Comment obtenir la liste des plug-ins de Spotlight ?

 

SPOTLIGHTPREFICONS 128X128

La commande « mdimport » permet entre autre de lister les « importers » présents dans votre système. Il s’agit des fichiers qui sont utilisées par Spotlight pour identifier les fichiers et les données qu’ils contiennent, ainsi Spotlight saura quelle information indexer.

La commande à utiliser est la suivante :

$ mdimport -L

Vous obtiendrez un liste sur Mavericks :

iMac-de-Henri:~ hdrapin$ mdimport -L

2014-01-01 18:07:14.452 mdimport[53423:507] Paths: id(501) (

    « /Library/Spotlight/iBooksAuthor.mdimporter »,

    « /Library/Spotlight/iWork.mdimporter »,

    « /Library/Spotlight/Microsoft Office.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/Application.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/Archives.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/Audio.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/Automator.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/Bookmarks.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/Chat.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/CoreMedia.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/Font.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/iCal.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/Image.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/iPhoto.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/iPhoto8.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/Mail.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/MIDI.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/Notes.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/PDF.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/PS.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/QuartzComposer.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/RichText.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/SystemPrefs.mdimporter »,

    « /System/Library/Spotlight/vCard.mdimporter »,

    « /Applications/iBooks Author.app/Contents/Library/Spotlight/iBooksAuthor.mdimporter »,

    « /Applications/Microsoft Office 2011/Microsoft Outlook.app/Contents/Library/Spotlight/Microsoft Outlook.mdimporter »,

    « /Applications/Scapple.app/Contents/Library/Spotlight/ScappleMetaDataImporter.mdimporter »,

    « /Applications/Scrivener.app/Contents/Library/Spotlight/ScrivenerMetaDataImporter.mdimporter »

)

Notez les derniers de la liste, ils sont ajoutés suite à l’installation des applications sur le système comme : Scrivener, Microsoft Outlook etc… Si l’application ne propose pas de descriptif, le fichier ne sera pas correctement indexé, dans ce cas seul le nom du fichier est est utilisé.

Les résultats de l’indexation dépendent essentiellement de la présence ou pas de ces fichiers « mdimporters ».

Henri Dominique Rapin

 

Comment créer un sous-dossier sans ouvrir un dossier avec Automator ?

Automator

Ce flux a pour objectif de créer un sous dossier dans le dossier sélectionné sans pour autant l’ouvrir. Sélectionnez un dossier, un clic droit et vous avez dans le dossier un nouveau sous-dossier… super, voici comment réaliser cette nouvelle fonction :

Commencez par ouvrir Automator, puis sélectionnez « Service ». Dans la zone supérieur de la fenêtre configurés les menus comme ceci : Dans la section supérieure sélectionnez « Dossiers » et dans le second menu « Finder ». Cela signifie, que nous acceptons en entrée tous les dossiers sélectionnés depuis le Finder.

Image 01 (le haut de flux Automator)

Ajoutez une première action « Définir la valeur de la variable » qui va nous permettre de placer dans une variable le nom du dossier. Nommez la variable « mondossier ».

Ensuite complétez votre flux par une action du nom  » Nouveau dossier ». Celle-ci a deux options. La première demande un nom : donnez-lui le nom « sous dossier ».

La seconde option nécessite le nom du dossier dans lequel le nouveau dossier sera créé, nous avons récupéré ce nom dans la variable « mondossier », glissez/déposez cette variable dans ce champ.

Image 02 (le flux au complet)

Attention, notez que les deux actions ne sont pas liées par une flèche, pourquoi ? Lorsque deux actions sont reliées par une flèche cela indique que les éléments traités dans l’action précédente seront utilisés dans l’action suivante. Si nous lions les deux actions, le nom du dossier de l’action « Définir la valeur de la variable » sera utilisé dans le nom du nouveau dossier dans l’action « Nouveau dossier » or ce n’est pas ce que nous voulons, il faut donc que la dernière action ne reçoive par le nom du dossier. Pour se faire cliquez dans le titre de l’action « Nouveau dossier » et dans le menu contextuel sélectionnez « ignore l’entrée »

Image 03

(le menu contextuel « ignorer l’entrée »)

Enregistrez le flux avec le nom « Création d’un sous dossier ». Sélectionnez ensuite un dossier et en effectuant un clic droit dans le menu contextuel sélectionnez votre service, un nouveau sous dossier est créé dans le dossier.

Vous pouvez opter sur l’affichage d’une fenêtre qui vous demandera le nom du sous-dossier, c’est facile, dans les options de l’action « Nouveau dossier » sélectionnez : « Afficher cette action si le processus est exécuté », ce qui aura pour objectif d’afficher l’alerte.

Et nous allons sélectionner que certains éléments à renseigner, cochez pour cela la case « Afficher uniquement les éléments sélectionnés » Là cocher une le premier champ, puisque nous avons déjà l’emplacement du nouveau dossier.

Image 04 (Les options de l’action « Nouveau dossier »)

Lors de l’exécution une petite fenêtre avec un champ pour le nom du sous-dossier apparait ! Simple et efficace…

Image 05 (Fenêtre de saisie du nom du sous-dossier)

Henri Dominique Rapin 

Comment lancer une application et cacher les autres ?

Automator

Cette petite application à moins de sens aujourd’hui avec le mode Plein écran d’OS X, mais il reste intéressant de pouvoir lancer une application et en même temps cacher celles qui sont ouvertes.

Elles disparaissent de l’écran mais en sont pas fermées. Si vous utilisez votre Mac pour des raisons professionnelles, cela permet d’écarter toute distraction et de se concentrer sur une application.

Lancez Automator et sélectionnez « Applications ».

Commencez par placer l’action « Masquer toutes  les application » puis ajouter l’action « Lancer l’application » (ces deux actions sont issues du Finder).

 

Image 01

 (le flux complet dans Automator)

 Et c’est tout, enregistrez votre application, un double clic dessus et l’application sélectionnée est lancée et les autres sont cachées.

Henri Dominique Rapin 

Comment se déplacer directement vers la racine du disque dur ?

 

Apple a décidé de ne plus placer par défaut de disque dur sur le bureau du Finder, on aime ou pas, c’est la nouvelle approche de Cupertino.  Vous pouvez bien sur continuer à placer les icônes des disques sur le bureau, pour cela il suffit de cocher la case « Disques durs » dans les préférences du Finder que vous trouverez dans le menu « Finder » sous la ligne « Préférences … ».

Image01

(la fenêtre de préférence du Finder)

Mais il existe un autre moyen de se déplacer dans l’arborescence du Mac et de se retrouver dans la racine du disque dur.

Vous connaissez le menu « Aller » dans le Finder il permet de se déplacer vers des dossiers plutôt facilement.

Image02

(Le menu « Aller » avec la commande « Sélectionner le disque dur de démarrage sur le bureau » est activée.)

Une combinaison de touches permet de sélectionner le disque dur de démarrage placez sur le bureau, pour cela pressez sur les touches :

Alt + Shift et flèche en haut

Une seconde combinaison vous permettra par exemple de l’ouvrir comme la combinaison : « cmd »  + la lettre « o ».

C’est bien pratique lorsque vous avez plusieurs disque durs, et que vous souhaitez naviguer dans l’arborescence du disque principal. C’est une combinaison à mémoriser !

Henri Dominique Rapin 

Comment Supprimer définitivement le Centre de notification ?

FINDERICON 128X128

 

Le centre de notifications peut s’avérer perturbant et nombre d’utilisateurs aimeraient le retirer de Mac OS X. Il existe plusieurs méthodes pour cacher le Centre de notifications, mais la plus « propre » est sans nul doute d’arrêter le service et de faire en sorte qu’il ne démarre plus.

La gestion des services (applications lancées en attaché de fond dans Mac OS X) est gérée par « Launchd » et une des solutions consiste à lui demander de ne plus lancer le Centre de notifications. Cela se fait avec la commande « launchcl ».

Voici la ligne complète à placer dans le Terminal :

$ sudo launchctl unload -w /System/Library/LaunchAgents/ com.apple.notificationcenterui.plist

Sudo est nécessaire pour accéder à cette commande.

Il y a deux options: le terme  « unload » indique que le programme ne doit plus être chargé et l’option « -w » rend définitive l’opération. 

Henri Dominique Rapin

Comment accéder à l’historique de navigation dans le Finder ?

Finder

La barre d’outils du Finder (celle qui est placée en haut de la fenêtre du Finder) contient deux boutons en forme de flèches l’une pour naviguer dans l’historique pour signifier « précédent » et l’autre pour  « suivant », les deux vous permettent de naviguer en avant ou en arrière dans les dossiers.

Si vous cliquez une fois sur le bouton « Précédent », vous revenez en arrière et ceci un emplacement la fois et ainsi de suite dans tout l’historique de votre navigation au sein des dossiers que vous avez visités avec cette fenêtre (et dans la session courante).

Image 01(Les flèches de navigation dans la barre d’outils de la fenêtre  du Finder)

Si maintenant vous cliquez et maintenez le bouton « Précédent », vous verrez une liste de tous les dossiers que vous avez visités, cette fois, vous pouvez alors passer à l’un d’eux en le sélectionnant. 

Back Button Menu et Utilitaires et Microsoft Word (L’historique de navigation)

C’est un bon moyen d’obtenir rapidement un dossier que vous avez utilisé, même si il est loin de votre emplacement actuel.

Henri Dominique Rapin

Comment lancer une application avec des arguments ?

Finder

Un certain nombre de programmes propose des arguments, c’est à dire des options qui permettent d’obtenir un comportement différent de l’application. C’est en particulier le cas des Browsers, « Opera » propose par exemple un mode kiosque qui s’obtient avec l’option « -kioskmode ».

Cela s’avère pratique par exemple lorsque vous souhaitez naviguer sur le net sans risque en désactivant Flash ou Java. Les développeurs de Web site utiliseront ces arguments pour tester les pages qu’ils ont créées avec des versions différentes du Browser.

Si vous utilisez Chrome de Google, le nombre d’arguments est encore plus important, à titre d’exemple : « -disable-java » comme son nom l’indique, désactive Java au démarrage de Chrome.

Voici une liste d’éléments désactivables :

  • disable-dev-tools
  • disable-hang-monitor
  • disable-images
  • disable-java
  • disable-javascript
  • disable-logging
  • disable-metrics
  • disable-metrics-reporting
  • disable-plugins
  • disable-popup-blocking
  • disable-prompt-on-repost

Il en existe de nombreux autres à dénicher sur intenret. Le problème pour lancer une application avec un argument c’est qu’il faut saisir la ligne dans le Terminal, ce qui n’est pas pratique (les unixiens vous diront qu’il est possible de créer un fichier batch et il est ensuite possible de le rendre exécutable) mais nous choisirons plutôt Automator.

Lancez « Automator » et sélectionnez « Application ». Sur le plan de travail (colonne de droite déposez une action « Exécuter un script Shell »‘. Et placez la ligne le chemin vers l’application et ajoutez le ou les arguments.

Le plus simple est d’explorer le packet de l’application et de glisser/déposer l’application sur l’action, le chemin sera ainsi automatiquement saisie dans l’espace. Placez le chemin entre guillemets s’il contient des espaces comme pour Chrome :
$ "/Applications/Google Chrome.app/Contents/MacOS/Google Chrome" -disable-java
 
Image 01

Enregistrez le script qui devient une application. Placez cette application dans le dock et si besoin copier/coller l’icône de l’application d’origine et Voilà ! Vous pouvez créer autant de version de votre application que d’arguments proposés par l’éditeur du Browser. 

Henri Dominique Rapin

Comment ajouter automatiquement la date au nom de fichier ?

AUTOMATORAPPLET 128X128Comment ajouter automatiquement la date au nom de fichier ?

Grâce à ce service vous pourrez facilement ajouter la date du jour dans le nom d’un fichier. Cela peut servir pour horodater les fichiers à une date particulière, le fichier contient déjà la date de création et la dernière date de modification.

Lancez Automator, sélectionnez « Service ». Toujours dans la section haute, sélectionnez « Fichiers ou dossiers » dans « Réception du service Sélectionnées » (cela nous permettra de modifier la date sur des fichiers et sur des dossiers). Puis sélectionner « Finder » dans le menu « En ordre », ce service fonctionnera uniquement dans le Finder, mais c’est bien notre intention.

Image 01

(Bandeau supérieur dans Automator)

Ajoutez ensuite une action « Renommer les éléments du Finder », son nom changera pour prendre « Ajouter date ou heure ».(le nom de l’action varie en fonction du sujet).

Ensuite, réglez la date et heure actuelle en fonction de vos besoins, notez les 4 dates proposées :

« de création », « de modification », « Dernière ouverture » et date « Actuelle ».

Image 02

(Le flux complet dans Automator)

Le reste des paramètres vous permet de créer de nombreuses possibilitéscela semble compliqué,mais il n’en est rien. Regardez la ligne d’exemple, les modifications que vous effectuez sont directement transcrites dans l’exemple.

Une fois votre service terminé, enregistrez le comme par exemple « Ajouter date de création ». Il suffit ensuite de sélectionner un dossier ou un ficher puis dans le menu service de choisir celui que vous venez de créer.

Image 03

(le menu « Service » et l’action « Ajouter date de création ».

Henri Dominique Rapin

 

AppleScript :: Comment Monter et démonter un disque dur avec AppleScript ?

SEScriptEditorX

Monter un disque signifie simplement le faire apparaître sur le bureau, « démonter » c’est bien sur faire l’inverse. Vous pouvez par exemple monter un disque dur pour effectuer une sauvegarde, puis une fois l’opération réalisée,  le « démonter » car il n’a pas de raison pour rester sur le bureau.

Plusieurs méthodes existent, celle qui fonctionne le mieux (pour moi) est la suivante, elle allie AppleScript et Unix :

— Monter le disque

 set Mon_disque to "Archive"
do shell script "diskutil mount `diskutil list | awk '/ " & Mon_disque & " / {print $NF}'`"

— Démonter le disque

set Mon_disque to « Archive »

do shell script "diskutil unmount " & quoted form of ("/Volumes/" & Mon_disque)

Dans les deux cas j’utilise DiskUtil, une commande livrée par Apple, c’est le pendant de l’utilitaire disque.

Image 01

Henri Dominique Rapin

Finder :: Comment déplacer une application vers un autre bureau virtuel ?

FinderVous le savez déjà, il existe plusieurs bureaux virtuels dans Mac OS X, pour en créer un, cliquez sur l’icône «2+ » en haut à droite de l’écran de Mission control.

Image 03 (Les bureaux virtuels dans Mission Control)

Déplacer une application vers un bureau virtuel, rien de plus simple, lorsque l’application est ouverte, faites un clic droit (ou CTRL-Clic), sélectionnez la ligne « Options » puis déplacez-vous dans le menu, sous la section « Attribuer à » et sélectionnez le bureau virtuel.

Image 04 

(L’option du menu d’une application placée dans le Dock)

Finder :: Comment se déplacer directement vers la racine du disque dur ?

FinderApple a décidé de ne plus placer par défaut de disque dur sur le bureau du Finder, on aime ou pas, c’est la nouvelle approche de Cupertino.  Vous pouvez bien sur continuer à placer les icônes des disques sur le bureau, pour cela il suffit de cocher la case « Disques durs » dans les préférences du Finder que vous trouverez dans le menu « Finder » sous la ligne « Préférences … ».

Image01

(la fenêtre de préférence du Finder)

Mais il existe un autre moyen de se déplacer dans l’arborescence du Mac et de se retrouver dans la racine du disque dur.

Vous connaissez le menu « Aller » dans le Finder il permet de se déplacer vers des dossiers plutôt facilement.

Image02

(Le menu « Aller » avec la commande « Sélectionner le disque dur de démarrage sur le bureau » est activée.)

Une combinaison de touches permet de sélectionner le disque dur de démarrage placez sur le bureau, pour cela pressez sur les touches :

Alt + Shift et flèche en haut

Une seconde combinaison vous permettra par exemple de l’ouvrir comme la combinaison : « cmd »  + la lettre « o ».

C’est bien pratique lorsque vous avez plusieurs disque durs, et que vous souhaitez naviguer dans l’arborescence du disque principal. C’est une combinaison à mémoriser !

Finder :: Comment changer l’affichage du chemin afin qu’il débute à partir du dossier personnel

Finder

Le chemin (ou « path » en Anglais) affiche en bas de la Fenêtre du Finder l’arborescence qui mène vers le dossier ouvert. Il s’agit d’une option qu’il faut activer manuellement, par défaut l’affichage de chemin est désactivé.

Image01

(La fenêtre du Finder avec la barre du chemin d’accès activée)

Pour l’activer, sélectionnez « Afficher la barre du chemin d’accès » dans le menu « Présentation ». Cette option est très pratique et permet de se déplacer plus facilement dans les dossiers, vous pouvez par exemple cliquer sur l’un des dossiers présents dans cette barre pour l’ouvrir.

Image02

(Le menu « Présentation » qui donne accès à l’option d’affichage de la barre du chemin d’accès.)

Le chemin ou l’arborescence indiquée commence toujours à partir de la racine du disque dur. Hors, un utilisateur ne devrait naviguer que dans son espace, c’est à dire le dossier qui lui est attribué : la petite maison blanche qui porte le nom de l’identifiant de connexion.

Il serait donc plus simple que l’arborescence placée dans le chemin commence uniquement à partir du dossier personnel. C’est possible et pour cela, il suffit de saisir la ligne suivante dans le terminal :

$ defaults write com.apple.finder PathBarRootAtHome -bool TRUE

Une fois fait, relancez le Finder en tapant cette commande :

$ killall Finder

Chemin avant la modification :

Image03

(Base de départ la racine du disque dur)

Chemin après la modification :

Image04

(base de départ le dossier personnel, la petite maison blanche)

Vous pouvez bien sur revenir à la version d’origine en utilisant cette commande dans le Terminal :

$ defaults delete com.apple.finder PathBarRootAtHome

N’oubliez pas de relancer le Finder.

L’avantage de cette astuce est de réduire la longueur du chemin, c’est pratique pour les utilisateurs qui ont beaucoup de dossiers.

 

Mac :: Comment désactiver les messages d’alertes lors du changement d’extension de fichier ?

Pour rappel, les extensions, par défaut, ne sont pas affichées dans le Finder, pour les activer, dans le menu « Finder » sélectionnez « Préférences » puis dans l’onglet « Options avancées », cochez la case« Afficher toutes les extensions de fichier ». Image 01

Dès que vous changez une extension d’un fichier, un message d’alerte vous interpelle sur l’opération. Cela peut être ennuyeux si l’on effectue l’opération régulièrement. Il existe un moyen simple de modifier ce comportement de Mac OS X. 

Image 02

Il faut dans le terminal, saisissez cette commande :

$ defaults write com.apple.finder FXEnableExtensionChangeWarning -bool false

Puis relancez le Finder avec cette commande :

$ killall Finder

Pour revenir sur la configuration initiale, remplacez « false » par « true ».

Le plus simple est de décocher la case « Avertir avant de modifier une extension » dans les préférences du Finder… pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple…

Henri Dominique Rapin

Finder :: Comment changer le dock de place ?

Comment changer le dock de place ?

Le Dock peut être réglé à votre convenance. Pour cela, repérez dans la barre la ligne en pointillés (qui sépare les applications des documents ou dossiers).

Cliquez dessus et en maintenant le clic, déplacez vous de haut en bas, la barre rétrécira ou grossira selon le mouvement donné.

Astuce 02

Un clic droit sur le pointillé permet d’accéder à un menu déroulant affichant différentes options du Dock (masquage, agrandissement, positionnement).

Henri Dominique Rapin