Les miscellanées Numériques

Une collection de petits riens essentiels…

La raison technique s’appuie toujours sur le point faible de la virtualisation : les i/o. Ce que l’on appelle les accès disques, ces deux types d’applications font abondamment usage des accès en écriture et lecture sur les disques durs virtualisés.

Même si il est connu sur la place de Paris que certaines grosses entreprises de la finance ont virtualité “Exchange Sever” tout en ayant le support de Microsoft, cette démarche n’est pas courante même avec une âpre négociation avec Microsoft.

Microsoft lance un pavé dans la mare en proposant (promis pour septembre) de nous démontrer comment virtualiser SQL Server 2005 et Exchange Server 2007.

Quelques informations ont été publiées en Juin :

  • Le serveur hébergeant Exchange 2007 SP1 doit être : Windows 2008 Server.
  • Pas de disque dynamique.
  • Le SCSI est plus que recommandé.
  • La taille maximale d’un disque VHD est de 2 040 Go.

Nous en saurons plus en septembre…

Catégories : Mac

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :