Mac :: Kindle :: Présentation

Le kindle arrive en France, un avant gout de la tablette Apple ?

Le kindle fut la première tablette de lecture de livre électronique, actuellement il s’agit là de la version 2, un modèle de plus grande taille existe, le Kindle DX mais n’est pas disponible en Europe. Ce matériel est très agréable à utiliser grâce à son faible poids, il est de bonne taille pour une prise en main stable avec une seule ou deux mains et il conviendra aux gauchers comme aux droitiers.

Mon constat après deux semaines, est que la lecture n’est pas si fatigante que cela, bien moins que sur un écran d’ordinateur, cela est certainement du à la luminosité et les contrastes des écrans d’ordinateurs qui « agressent  » les yeux, les niveaux de gris et le fond grisâtre du Kindle rendent la lecture plus douce. Plusieurs études démontrent que la vitesse de lecture sur ordinateur est divisé par deux, par rapport à une lecture sur papier. Certes la lecture est toujours moins rapide sur le kindle mais elle est en nette amélioration comparée à un écran d’ordinateur avec un texte noir sur un blanc clair voir scintillant.

Les polices sont douces et n’ont pas d’escalier, la taille et l’espacement des mots sont modifiables. Seul bémol à la tombée de la nuit, la lecture devient difficile, il faut rajouter une lampe, l’écran n’est pas rétro éclairé. Quant à l’autonomie, elle est surprenante, plusieurs jours en lecture.

ecb9fe2fbb99c31f567e9823e884dbec-1.jpg

Le kindle embarque la 3G :

Le kindle est équipé d’une puce « 3G » oui, comme celle des l’iPhone, mais ne compter pas l’utiliser pour téléphoner ça ne marche pas, d’ailleurs cette puce est inaccessible. La carte « 3G » embarquée est raccordée au réseau AT&T. Je vous rassure tout de suite pas d’abonnement le tout est « gratuit ». Ainsi donc cette tablette est reliée en permanence à Internet et en particulier avec les serveurs d’amazon.com

Grace à cette connexion Amazon.com est à même de vous livrer directement les livres achetés et les journaux ou magazines dans votre appareil sans besoin de synchronisation avec un ordinateur. Il est aussi possible de naviguer directement au sein du catalogue et d’acheter un livre même si vous êtes dans le métro ou à la terrasse d’un café.

090209_kindle2.jpeg

Un catalogue pauvre en ouvrage en Français :

Il fallait y penser et Amazon l’a fait. La connexion internet peut être utilisée pour surfer sur certains sites ou consulter quelques flux RSS, mais pour le moment ces options ne sont pas disponibles en France.

Le catalogue de livres d’Amazon est très important et sa réputation de première librairie en ligne n’est plus à faire. Si les ouvrages en langue Anglaise sont nombreux, il faut bien reconnaitre qu’ils sont rares pour les livres en français. Il en est de même pour les journaux, seuls deux titres sont disponibles « le monde  » et les « Les Echos », quant aux magazines, il n’y en a aucun en Français. Selon Amazon, l’offre en langue Française se développera rapidement notamment grâce à la demande nord américaine et particulièrement Québécoise.

Les livres achetés sur Amazon sont réalisés dans un format particulier, chose d’ailleurs étrange, la société « mobipocket » qui distribue des e-book possède un catalogue Français assez large (http://www.mobipocket.com/en/HomePage/default.asp?Language=FR) celle-ci est aussi une société appartenant à Amazon.com. Or les livres achetés sur ce site sont protégés par un DRM et ils ne sont donc pas compatibles avec le Kindle, surprenant, gageons que cette situation changera rapidement.

Le PDF, oui ça marche avec le Kindle :

Si donc vous ne souhaitez pas acheter de livres sur «amazone.com», il vous reste la possibilité d’utiliser des fichiers PDF. Par défaut les fichiers PDF ne sont pas reconnus par le Kindle, il faut donc les transformer dans le format compréhensible par le Kindle. Il existe un logiciel sur PC malheureusement rien pour le moment sur Mac. Mais l’opération n’est pas perdue, car Amazon.com offre deux services de conversion, l’un payant l’autre gratuit.

La différence se fait au niveau de la distribution. Si vous souhaitez convertir et recevoir le document par le réseau «3G» il y aura un coût, par contre si vous souhaitez une simple conversion du document et un envoi de ce fichier par retour de mail, l’opération est gratuite. Une fois le mail reçu avec le fichier «acw», il suffit de connecter votre kindle sur votre Mac, et son mini disque de 2 GO apparait sur le bureau, simplement copiez le fichier dedans.

Image 2.jpg

Une fois raccordé au Mac par prise USB, le Kindle apparait sur le bureau, il renferme 4 dossiers dont un répertoire «System».

Image 1.jpg

Si vous êtes un utilisateur avancé de Mac vous imaginerez très vite comment envoyer vos fichiers PDF placés dans un répertoire vers l’adresse email qu’amazone.com vous a fourni, elle a comme suffixe « @free.kindle.fr» et ceci avec Automator ou Applescript.

Image 3.jpg

Quelques fonctionnalités intéressantes :

Une autre fonctionnalité c’est le dictionnaire Anglais, il est vrai que je lis beaucoup de livrse dans la langue de Shakespeare… et ainsi de pouvoir obtenir la définition de certains mots en direct c’est une très bonne chose.

Autre point intéressant pour nous autre « frenchy », c’est la synthèse vocale, prenez un livre en Anglais et demander une lecture, la voix peut être Masculine ou féminine, la vitesse de lecture est modifiable. Ca ressemble beaucoup à ce qui sort de notre Mac, mais c’est sympa, surtout quand vous effectuez une autre activité. Espérons que ces fonctions soient un jour «francisées». A propos, on attend toujours la synthèse vocale en Français dans le Mac OS X…

Lecteur MP3 :

Il fait aussi lecteur MP3, mais très rudimentaire. cela permet d’avoir une musique d’ambiance lors des lectures, mais nous sommes très loin d’iTunes ou de l’iPhone. Seules les fichiers MP3 sont acceptés.

Un lecteur Kindle pour Mac :

Le « kindle » PC est disponible depuis mis Novembre, tout comme la version pour iPhone qui est sur le site Amazon.com,(le lecteur Kindle pour iPhone n’est pas encore disponible sur le store Français). La version Mac sortira sous quelques semaines, ce qui peut «pérenniser» les achats que vous effectuerez sur la site d’amazon.com. Les fichiers étant protégés il ne pourront être lu que sur un ordinateur ou votre compte est paramètré, tout comme le fait iTunes avec la musique ou les films achetés sur l’AppleStore.

En conlusion :

On peut s’attendre à ce que l’écart de prix entre la version papier et électronique soit plus importante qu’il ne l’est sur Amazon.com et ceci compte tenu du fait qu’il n’y a pas de production papier de l’ouvrage ni de gestion des stocks du livre numérique.

Vous obtiendrez parfois 50% de remise mais c’est très rare, le plus souvent ce seront quelques dollars, c’est bien dommage. C’est là un défaut qui pénalise le marché de dématérialisation et que beaucoup de fabricants partagent (sony avec la psp, microsoft avec la xbox etc..), les prix sont trop élevés pour des livres, musiques ou jeux qui ne sont pas re-vendables d’occasion.

Au final le produit est très bien pensé, les boutons sont agréables. Le fait que l’écran ne soit pas tactile ou «touch» m’a fait considéré que cela était un inconvénient, mais en réalité, cela n’apporterait pas beaucoup d’avantages lors de la lecture.

La navigation sur Internet et les flux RSS ne sont pas supportés en France, ce qui est de toute évidence pénalisant pour cette tablette. Mais pour faire simple je trouve le concept intéressant, rajoutez lui un client email, un client réseaux sociaux (twitter, facebook etc..) et c’est un produit génial.

Avec l’arrivée de l’application pour Mac, cette tablette conviendra très bien à un propriétaire d’ordinateur à la pomme, faut-il encore aimer lire ! car si votre besoin est plus large comme pour du contenu Vidéo et de la Musique ce produit n’est pas pour vous.

kindle2_02.jpg

Beaucoup prédisent qu’Apple nous prépare quelque chose pour début 2010 et qui servira aussi de tablette de lecture, de livre électronique, il faut peut être attendre. En tout cas, après la musique, la vidéo, le jeux, la révolution de la dématérialisation du papier à bien commencé.

Henri Dominique Rapin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s