Mac : Snow Leopard :: Service part 2

Créer son service en 5 clics de souris.

J’ai toujours considéré Automator comme un des éléments les plus élégant et qui fait de Mac OS X un Système bien avancé par rapport au reste du marché. Mais lui trouver une utilisation n’est pas évidente et cet outil reste confiné aux utilisateurs avancés. Par contre son interface et sa conception sont remarquable et permettent à tous les utilisateurs de créer simplement des scripts et d’automatiser des taches sans apprendre un langage de programmation.

Automator et les services retrouvent une nouvelle jeunesse. Tous les deux ont subit quelques modifications qui au final produisent une solution exemplaire car avec Snow Leopard vous pouvez créer vos services avec Automator. Et c’est d’une simplicité enfantine.
Nous allons réaliser un service: trier du texte et remplacer le texte non ordonné par celui qui est trié en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire.

Voici comment :

Lancez Automator, vous le trouverez dans le dossier « Applications ». Une fenêtre apparait, celle-ci est différente de la version précédente. Au lieu de proposer des sujets « Musique », « Fichiers » etc… Snow Leopard propose des modèles (Template en Anglais). L’approche du nouvel Automator se différencie par rapport à la précédente dans le sens où vous commencez par sélectionner comment vous allez utiliser le Workflow et non quel en sera le sujet.

Vous avez ainsi un modèle pour créer un Workflow pour iCal, un modèle pour créer une application, une action de dossier, un ajout pour l’impression et un modèle pour créer un service. De toute évidence nous allons utiliser ce service.

Notre objectif sera d’ordonner une liste, nous vous montrerons comment faire c’est vraiment simple. Avec un peu de pratique vous pourrez effectuer des opérations sur plusieurs autres types d’objets, Vidéo, images, musiques etc.

En cliquant sur « Services » un nouveau Workflow est créé, la première action est placée sur le plan de travail dans la colonne à droite.

Image 06.png

Cette action détermine le type de données qui sera traité. C’est en fait ce qui va déterminer à quel moment apparait le « service » en définissant qu’il s’applique à du texte, seul les sélections contenant du texte ou les fichiers issus des traitements de texte seront la cible de ce Workflow.

Image 07.jpg

Dans notre exemple nous avons choisi un objet de type texte. N’oubliez pas de cocher la case en dessous du texte pour que soit remplacé le texte antérieur.

Image 08.jpg

et

Image 8-2.png

Second étape, nous allons placer l’opération qui va être produite sur l’objet sélectionné. Vous pouvez choisir parmi toutes les actions disponibles et issues d’applications. Nous allons faire court et sélectionner l’action « Exécution un script shell ». Vous le trouverez face aux actions de l’application «Automator» dans la colonne de gauche.

Image 09.png

Une fois placée sur le plan de travail, remplacez la commande «cat» par la commande «sort» qui signifie en Anglais «trier». ET voila rien de plus, enregistrer ce flux de données en lui donnant un nom caractéristique comme «Trier le texte».

Sélectionnez votre texte, et appliquez le service que vous venez de créer… le tour est joué. Vous avez certainement remarqué la rapidité d’Automator, c’est là aussi une optimisation de Snow Leopard. Mais nous aurons l’occasion d’y revenir car automator renferme quelques secrets.

Image 10.png

Henri Dominique Rapin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s