Comment ré-indexer Spotlight et re-indexer un type de fichier en particulier ?

 

SPOTLIGHTPREFICONS 128X128

Comment re-indexer un volume complet dans Spotlight ?

Utilisez pour cela l’option  » -E  » avec la commande  » mdutil « , vous avez besoin des droits élevés, d’où la commande  » sudo  » qui nécessitera votre mot de passe.

$ sudo mdutil -E /Volumes/Mon_disque_dur

Comment re-indexer un type de fichier en particulier dans Spotlight  ?

Pour cela il vous faut le type d’Importer, c’est à dire le descripteur de fichiers, dans cet exemple j’utilise le plug-in qui permet d’ajouter les échanges d’ichat à Spotlight.

L’option  » -r  » est requise afin d’indiquer le type d’importer à prendre en compte.

$ mdimport -r /System/Library/Spotlight/Chat.mdimporter

Terminal — bash — 80×24-4.jpg

Henri Dominique Rapin

Comment lancer une application et cacher les autres ?

Automator

Cette petite application à moins de sens aujourd’hui avec le mode Plein écran d’OS X, mais il reste intéressant de pouvoir lancer une application et en même temps cacher celles qui sont ouvertes.

Elles disparaissent de l’écran mais en sont pas fermées. Si vous utilisez votre Mac pour des raisons professionnelles, cela permet d’écarter toute distraction et de se concentrer sur une application.

Lancez Automator et sélectionnez « Applications ».

Commencez par placer l’action « Masquer toutes  les application » puis ajouter l’action « Lancer l’application » (ces deux actions sont issues du Finder).

 

Image 01

 (le flux complet dans Automator)

 Et c’est tout, enregistrez votre application, un double clic dessus et l’application sélectionnée est lancée et les autres sont cachées.

Henri Dominique Rapin 

Comment se déplacer directement vers la racine du disque dur ?

 

Apple a décidé de ne plus placer par défaut de disque dur sur le bureau du Finder, on aime ou pas, c’est la nouvelle approche de Cupertino.  Vous pouvez bien sur continuer à placer les icônes des disques sur le bureau, pour cela il suffit de cocher la case « Disques durs » dans les préférences du Finder que vous trouverez dans le menu « Finder » sous la ligne « Préférences … ».

Image01

(la fenêtre de préférence du Finder)

Mais il existe un autre moyen de se déplacer dans l’arborescence du Mac et de se retrouver dans la racine du disque dur.

Vous connaissez le menu « Aller » dans le Finder il permet de se déplacer vers des dossiers plutôt facilement.

Image02

(Le menu « Aller » avec la commande « Sélectionner le disque dur de démarrage sur le bureau » est activée.)

Une combinaison de touches permet de sélectionner le disque dur de démarrage placez sur le bureau, pour cela pressez sur les touches :

Alt + Shift et flèche en haut

Une seconde combinaison vous permettra par exemple de l’ouvrir comme la combinaison : « cmd »  + la lettre « o ».

C’est bien pratique lorsque vous avez plusieurs disque durs, et que vous souhaitez naviguer dans l’arborescence du disque principal. C’est une combinaison à mémoriser !

Henri Dominique Rapin 

Comment piloter les tableaux de préférences avec AppleScript ?

SEScriptEditorX

 

Il peut être utile dans un script d’afficher automatiquement un tableau de préférences. Vous pourriez envoyer à un ami, collègue un petit script capable d’afficher un panneau de préférences afin de le guider, ou plus directement créer un raccourcis clavier vers un de ces panneaux. 

 

Attention nous ne parlons pas de modifier une préférence mais de l’afficher. Cette fonction n’est pas documentée. Il existe pourtant une astuce qui autorise cette opération.

 

Les lignes de script à utiliser sont les suivantes  :

tell application "System Preferences" activate reveal pane "com.apple.preferences.users" end tell

 

Le script est simple, La première et dernière ligne définissent un bloc « tell », il s’agit de l’application cible, ici « System Preferences ». La seconde ligne « Activate » fait passer cette application au premier plan devant tous les programmes ouverts. Enfin « reveal pane » affiche le tableau de préférence désigné entre guillemets. 

 

 

Capture d écran 2012 12 29 à 18 08 29

 

 

Le nom du panneau est présenté en notation Java ou domaine inversé. Pour les produits apple il s’agit toujours du préfixe « com.apple.preference » puis du nom en Anglais du tableau, voici une liste partielle  : 

 

Préférences Système  : com.apple.preference.general

Clavier  : com.apple.preference.keyboard

Sécurité  : com.apple.preference.security

Son  :  com.apple.preference.sound 

Réseau  :  com.apple.preference.network

Imprimante et Fax  : com.apple.preference.printfax

Parole  : com.apple.preference.speech

Date et heure  : com.apple.preference.datetime

 

Les panneaux de préférences livrés avec Mac OS X se trouvent dans le dossier  : «  System/Library/PreferencePanes « .

(Attentions aux « s » parfois à la fin du mot « préférence » ou à la fin du nom du tableau comme pour « Displays »).

 

Si vous souhaitez lancer des panneaux d’autres applications, le plus simple est de récupérer le nom des fichiers de préférences ou Plist, ceux-ci correspondent en général au nom du tableau.

 

Pour être plus précis, vous pouvez demander à afficher un onglet, là la quête d’information est encore plus difficile, car il faut trouver le nom de l’onglet en Anglais, Apple n’ayant pas standardisé le nomination… il faut explorer les « packets «  de chaque panneau.

 

Voici comment afficher l’onglet « Couleur » du panneau « Moniteurs »  :

 

tell application « System Preferences »

   activate

   reveal anchor « displaysColorTab » of pane id « com.apple.preference.displays »

end tell

 

Nous avons ajouté le nom de l’onglet après « anchor » et le mot « of » pour « de ». Remplacez « displaysColorTab » par « displaysDisplayTab » pour afficher l’onglet des résolutions.

 

Quelques exemples à placer dans le script :

 

– Le panneau de préférences de l’économiseur d’écran  : 

reveal anchor « DesktopPref » of pane id « com.apple.preference.desktopscreeneffect »

 

– Le panneau de préférences de Clavier et l’onglet « raccourcis clavier »

reveal anchor « shortcutsTab » of pane id « com.apple.preference.keyboard »

 

Henri Dominique Rapin 

macOS : Comment supprimer une sauvegarde Time Machine ?

Backup

Vous avez peut être un dossier que vous ne souhaitez pas garder et qui ne doit pas non plus se trouver dans Time Machine. Il existe une solution simple pour supprimer ce dossier afin qu’il n’en reste aucune trace :

Lancez Time Machine puis sélectionnez le dossier et dans le menu contextuel choisissez «  Supprimer toutes les sauvegardes de xxx », puis après avoir validé le message de confirmation, toutes les sauvageries de ce dossier ou fichier seront supprimées.

Image 01

(TimeMachine et le menu contextuel affichant les options sur un dossier)

Si vous avez deux disques de sauvegarde TimeMachine, vous pouvez effectuer la même opération mais cette fois en passant par le menu « TimeMachine «  qui se trouve dans la barre des menus, il faut presser sur la touche « alt » pour voir le menu changer, cette fois sélectionnez « Parcourir d’autre » .

Pour rappel, depuis Mac OS X Lion, vous pouvez chiffrer les sauvegardes TimeMachine, ce qui a l’avantage de les rendre inutilisables pour qui les récupèrerait.

Image 02

Cela ne coûte rien de le faire et cela protègera vos données en cas de vol.

Henri Dominique Rapin


Applwe reasonably small Recevez toutes les semaines le résumé des publications : Abonnez-vous à la Newsletter !

The Time Machine Buddy

TimeMachine

Time Machine est un outil remarquable, c’est la sauvegarde qui est indispensable à tous les utilisateurs de Mac. Pourtant c’est un outil comme un autre et parfois il y a des soucis dans les sauvegardes ou restaurations (je vous rassure, ils sont peu nombreux).

Comme toute bonne application, Time Machine indique les erreurs dans un journal d’évènements un «fichier « log » en Anglais. L’accès à ce fichier est compliqué, c’est pourquoi un développeur a eu l’idée de créer un Widgets affichant ces problèmes. Il est gratuit, vous le trouverez à cette adresse :

http://www.bluedog.com.au/default/Time_Machine_Buddy.html

Téléchargez le et double cliquez sur son icône.

Attention : Si vos réglages de sécurité sont paramétrer sur « Mac APP Store et développeurs identifiés » alors… pas de chance vous devrez les changer car les Widgets (technologie tombée en désuétude) ne sont que très peu de Widget signés par les développeurs. Changez les paramètres de configuration de votre sécurité sur le panneau de préférence « Sécurité et confidentialité » à « N’ importe où ». (Effectuez l’opération inverse après l’installation.

Une fois installé le Widget ne fonctionnera pas si vous êtes sous « Mavericks », vous devrez redémarrer le Mac mais après tout fonctionne correctement.

Image 01

(premier lancement de Time Buddy pour son installation)

Il affiche les logs de Time Machine, vous pourrez en naviguant depuis l’interface du Widget explorer et identifier les problèmes de vos sauvegardes.

Image 02

(les logs d’erreur de Time Machine dans Time Buddy) D

Henri Dominique Rapin

Comment lister le contenu d’un dossier et des sous dossiers avec Automator ?

Automator

Cette fonction n’existe pas sous Mac OS X, (alors qu’elle etait présente dans Mac OS 9). Tout commence par definir la liste des fichiers que nous souhaitons obtenir :

Il y a deux approches pour des besoins differents.

  • La première consiste à lister les fichiers et dossiers contenu dans un seul dossier.
  • La seconde s’appuie sur la liste des tous les fichiers du dossiers mais aussi les fichiers présents dans les sous dossiers.

    (pour les adeptes de la programmation, nous n’aborderons pas le sujet de la récursivité… http://fr.wikipedia.org/wiki/Algorithme_récursif )  ).

Voici la première approche :

la ligne de commande suivante, liste tous les fichiers  d’un dossier et des sous dossiers :

style="margin: 8px;">$ ls -a
Comme nous aimons les fonctions bien faites, nous allons trier le résultat en ajoutant un « pipe » vers un programme du nom de « sort » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Sort_(Unix)) qui effectue le tri :
style="margin: 8px;">$ ls -a | sort -n -k2
Faites le test dans le Terminal, par exemple pour lister le contenu du dossier « Documents » :
style="margin: 8px;">$ ls -a ~/Documents/ | sort -n -k2
 (la ~ (tilde) est un raccourci pour le dossier de l’utilisateur courant)

 

Création du « service » dans Automator:

1 – Lancez Automator

2 – Choisissez « Service »

3 – Identifier les éléments qui pourront être utilisées avec le service; A savoir les « dossiers » uniquement et depuis le « Finder »

4 – Placer l’action « Exécuter un Script Shell  »

5 – Modifier le Script Shell en utilisant les variables à savoir « $@ » (n’oubliez pas les guillemets. Automator remplacera ces caractères par le chemin du dossier que vous avez sélectionné.

6 – Ajouter une action « Créer un fichier texte »

7 – C’est terminé, enregistrez le flux avec un nom du type « Liste complète des fichiers du dossier »

Capture d écran 2012 12 11 à 22 30 28

 

Une variante consiste à placer le résultat dans le presse-papier, un simple coller, placera la site dans un document ou un mail par exemple.

Image 02

 

Henri Dominique Rapin

 

Comment être informé quand une Application installe un programme qui sera lancé à l’ouverture de la session ?

Finder
Les applications sont censées vous informer (ou vous demander l’autorisation) lorsqu’elles ajoutent des éléments qui seront lancés lors de l’ouverture de session. Dans la plupart des cas, vous devrez  fournir un mot de passe pour autoriser cette modification du système de Mac OS X.
Pour exécuter un programme au lancement du Mac, il faut qu’il soit définit dans l’un de ces 14 emplacements. En surveillant ces répertoires, vous serez alertés par l’ajout « incognito » d’une application dans ces dossiers.

J’ai constaté que les fabricants d’imprimantes sont friands de cette pratique. Mais plus grave cette technique est utilisée par les hackers pour cacher des programmes malveillants qui seront ouverts dès le démarrage du Mac.

  • /Library/LaunchAgents
  • /Library/LaunchDaemons/System
  • /Library/LaunchAgents/System
  • /Library/LaunchDaemons
  • ~/Library/LaunchAgent/Library/StartupItems/System
  • /Library/StartupItems/Library/Internet Plug-Ins
  • ~/Library/Safari/Extensions
  • ~/Library/Application Support/Google/Chrome/Default/Extensions
  • ~/Library/Application Support/Opera/widgets
  • ~/Library/Internet Plug-Ins
  • ~/Library/Containers/com.operasoftware.Opera/Data/Library/Internet Plug-Ins
  • ~/Library/Containers/com.operasoftware.Opera/Data
  • /Library/Application Support/Opera/widgets

Le plus simple est d’exécuter les actions de dossier et de placer une alerte sur chacun d’eux. Mais il y a plus simple, une petite application du nom de « ALOD » s’occupe de surveiller ces dossiers.

Elle est gratuite est disponible sur ce site http://www.circl.lu/pub/tr-08/

Notez que cet utilitaire est proposé par un organisme de sécurité luxembourgeois.

Image 01

(Ecran d’installation d’ALOD.app )

La première option (Write baseline logfile) génère un journal d’activité). La seconde « Monitor newly »… surveille et ajoute une ligne dans le journal. La troisième permet de suivre les fichiers supprimés et les « faux positifs ».

Si vous avez des doutes sur les programmes ou pilotes que vous installez sur votre Mac, cet utilitaire  est indispensable pour maitriser ce qui s’y passe.

Henri Dominique Rapin

 

macOS : Comment utiliser « Marquer les adresses ne finissant pas par » dans Mail ?

MAIL 128X128

C’est toujurs en charchant dans les detailles que l’on découvre des pepites. J’avoue ne pas avoir réalisé tout au long de ces années à quoi pouvait bien servir cette ligne à cocher dans les préférences de Mail.

Cette option est disponible dans l’onglet « Composition » des préférences de Mail :

Rédaction 6

Cette ligne siginifie que tout adresse amail ne corespondant pas à la condition place dans le champ texte sera indiqué en rouge. Vous travaillez en entreprise et vous souhaiter identifier les destinataires de vos mails et qui ne sont pas dans votre entreprise (ou cerle familialle).

Rédaction

Il faut définir les adresses éléctroniques qui seront en rouges.

Capture d écran 2012 05 12 à 21 30 20

Cette fonctionalité vous offre un indice visuel capable d’identifier les adresses email (de votre société par exemple). Mais elle ne fonctionne pas avec les adresses qui sont saisies à la main dans le champ « A » , par contre celles de votre carnet d’adresses seront prises en comptes…. 

Henri Dominique Rapin

Comment vider la corbeille automatiquement ?

Finder

La corbeille est souvent pleine et on oublie bien souvent de la vider. Cela peut être ennuyant lorsque les fichiers sont gros, ils occupent un espace inutile sur votre disque dur.

Personnellement j’utilise Hazel (http://www.noodlesoft.com/hazel.php), un utilitaire payant qui permet de supprimer les fichiers placés dans la corbeille en fonction de leur ancienneté ou de la taille maximale que peut contenir la corbeille (1 Go dans la copie d’écran).

Image 01 (fenêtre de configuration des options de la corbeille dans Hazel).

Mais ce produit a un coup et si vous n’utilisez pas sa fonction principale qui est d’organiser vos fichiers et dossiers, cette solution est peut être chère.

Il est possible de vider une corbeille en utilisant Applescript, les trois lignes de codes sont simples :

tell application "Finder"
empty the trash
end tell

Image 02 (le script dans l’éditeur Applescript)

  • La première ligne signifie que les commandes qui suivront seront adressées au « Finder ».
  • La seconde (et la plus importante) ordonne le vidage de la corbeille
  • enfin la troisième, clos la commande « tell » en fermant le script.

L’automatisation du vidage de la corbeille peut se faire dans Automator comme ceci : Lancer Automator, sélectionnez « Processus » ou « Alarme Calendrier « si vous souhaitez programmer suivant une certaine fréquence le vidage de la corbeille.

Placez l’action « Exécuter un Script AppleScript », puis placez les trois lignes de codes au milieu des deux lignes déjà présentes.

Image 03 (le script dans Automator)

Enregistrez le flux comme une application, il vous suffira ensuite de cliquer dessus pour vider la corbeille, si vous optez pour une alarme « Alarme Calendrier » sélectionnez l’heure d’exécution puis la fréquence (tous les soirs ou toute les semaines).

Henri Dominique Rapin